A la découverte du Machu Picchu !

Jour 14 (14/07/19)

On se lève encore assez tôt ce matin, on avale un bon petit déjeuner et on se rend sur la place principale du village pour tenter de trouver un collectivo pour Hidroelectrica. Mais on ne trouve que des bus ou des taxis qui veulent nous emmener à Cusco. On nous indique d’attendre à un certain endroit, on s’y rend et on attend. C’est la première fois depuis que nous sommes au Pérou que nous attendons un collectivo. D’habitude, on prend les dernières places et on part dans la foulée. Un taxi commence à nous aborder pour nous proposer ses services. On décline poliment en lui expliquant qu’on attend le collectivo. Puis il revient un peu plus tard pour nous demander si on a pris nos billets via une agence, que sinon le bus ne passera pas. Il nous propose ensuite d’en appeler un pour lui dire qu’on l’attend. Puis il revient un peu plus tard pour nous dire que le chauffeur est en train de prendre son petit déjeuner et qu’il n’arrivera pas avant 10h. Il est 8h15, on a du mal à le croire…

On comprend vite qu’il essaie de nous faire craquer pour qu’on fasse le trajet en taxi. On tend l’oreille et on aperçoit une personne qui achète un billet de bus auprès d’une mamie assise sur un banc. On va la voir et il semblerait qu’elle vende les billets pour notre bus. On achète donc nous aussi nos billets, le bus doit arriver à 9h… Ce n’est pas le même son de cloche ! On part faire un tour sur le marché pour acheter de quoi faire un pique-nique et on revient sur la place du village pour attendre le bus. La mamie qui nous a vendu nos billets n’est plus là, on se demande si on ne sait pas fait avoir. Mais à 9h, il y a bel et bien un bus qui arrive, on monte dedans et c’est parti !

En attendant le bus, nous avons fait la connaissance de Jessica, une française qui voyage seule en Amérique du Sud. Nous discutons avec elle dans le bus puis au même moment, un couple nous apostrophe en nous demandant si on est bien la famille « tas vu ça le monde » (on se suit mutuellement sur le réseau Instagram). On se retrouve un peu bête sur le moment et puis on papote et c’est comme ça qu’on a rencontré nos amis Suisse Sarah et Coco avec qui nous allons passer presque une semaine entre Cusco et les environs ! La route est longue et sinueuse pendant les 3 premières heures puis se transforme en piste pendant encore 1h30. Cette route est épuisante ! Julia finit par me vomir dessus, sur mon seul pantalon et seul pull que j’ai emmené pour ces 4 jours… Elle sera malade toute la fin du trajet.

On arrive enfin à Hidroelectrica, point de départ du train qui relie Aguas Calientes, aussi appelé El Machu Picchu pueblo. Mais nous ne prendrons pas ce train, trop cher pour nous (à partir de 65$ l’aller simple par personne !). On va donc marcher le long des rails sur 10km.

Le chemin est assez plat et rythmé par le passage régulier des trains, pour le plus grand bonheur des enfants. Le chemin est assez long, il nous faudra 3h30 pour rejoindre le village.

Les enfants commencent à bien fatiguer, ça fait plusieurs jours qu’on marche beaucoup, et ce n’est pas fini. En arrivant, on ne trouve pas notre hôtel, le point GPS sur booking n’est pas bon, ni celui sur l’application Maps.me. On tente de le trouver avec le numéro de la rue mais il n’y a aucune logique dans l’attribution des numéros de la rue ! On finit par le trouver grâce à un serveur dans un restaurant qui nous confirme que les numéros c’est n’importe quoi ! On sait qu’on n’a pas réservé l’hôtel du siècle mais là on a misé sur le pire hôtel du séjour. Ça commence dès le check-In où le gars de l’accueil nous annonce un prix plus élevé que le prix de booking. Après lui avoir montrer notre réservation et son prix, il s’excuse pour « l’erreur » commise. Ensuite, il applique un taux de change dollars/soles spécifique à la ville d’Aguas Calientes, une sorte de privilège… On n’accepte pas l’entourloupe et on paye en dollar, il se débrouillera avec ça ! Puis, on demande une serviette de toilette (qui est payante) et on se retrouve avec une serviette toute trouée… Bertrand râle encore et obtient une serviette normale. Il demande au passage si la douche est chaude, le mec répond que oui, bien sûr. Vous imaginez bien que la douche était… gelé ! Quand on découvre notre chambre, on se rend compte qu’elle donne du côté de la voie ferrée. On (adultes) est dégouté mais les enfants sont ravis ! Ils passeront la soirée contre la fenêtre à regarder les trains passer. Sauf que dès qu’un train passe, tout l’hôtel vibre ! On finit cette journée en tentant de trouver un resto qui ne nous coûte pas le budget de la semaine, on sent que cette ville est vraiment orientée business. Pas grave, demain on a rendez-vous avec Mr Picchu 😊.

Jour 15 (15/07/19)

Pas besoin de réveil ce matin, les trains s’en chargent ! Au moins on est à l’heure pour le petit déjeuner (aussi médiocre que son hôtel). On se prépare pour la visite du Machu Picchu, nos billets d’entrée ne sont que pour le début d’après-midi mais nous souhaitons y monter à pied alors nous partons assez tôt. On achète des sandwichs avant de monter et c’est parti.

La montée est raide, les nombreuses marches sont hautes, en tout 1600 ! Et avec Julia dans le dos, ce n’est pas facile. Les garçons eux, grimpent comme des cabris. Arrivés en haut, on casse la croûte et on attend l’heure de notre entrée.

On a tenté de rentrer en avance et on s’est fait gentiment jeter. Voici enfin venu notre tour, encore quelques marches et voici qu’elle apparait enfin en face de nous, la cité du Machu Picchu ! On a beau l’avoir vu 1000 fois en photos, ce site est vraiment grandiose et impressionnant. On fait des photos à tous les niveaux, à chaque point de vue, avec ou sans lamas, avec ou sans nous. On monte jusqu’à la porte du soleil, encore un autre point de vue 😊.

On redescend ensuite dans les ruines de la cité. On n’a pas de guide et on se balade librement. Les enfants se racontent des histoires en se cachant dans chaque recoin. C’est plutôt bien conservé et on comprend pourquoi cette cité n’a été découverte qu’en 1911 par l’explorateur américain Hiram Bingham. Elle a été construite au somment d’une montagne, tout autour il y a le vide et d’autres montagnes qui l’entourent de chaque côté. C’est vraiment grandiose, la vue de la haut est superbe !

On reste pas loin de 3h sur le site. La lumière de fin de journée est sympa et on se dit que ça serait intéressant de remonter sur le premier point de vue pour refaire des photos. Mais on se rend vite compte que tout est fait pour nous pousser vers la sortie. Une fois dans les ruines, il faut suivre un chemin tout tracé qui amène gentiment vers la sortie. On tente de reprendre des escaliers pour remonter mais il y a des gardes à chaque endroit. On leur explique qu’on veut remonter, que notre billet n’est pas encore expiré, qu’on a suffisamment payé pour passer nos 4h qui nous sont dues mais rien à y faire. On tente de forcer le passage mais un gars commence à appeler du renfort à la radio. C’est peine perdue. Ce comportement démontre à quel point ce site est une machine à fric. On était un peu réticent à y venir à cause de tout ça et même si on ne regrette pas d’être venu jusqu’ici, ceci nous laisse un goût amer. Prenez donc votre temps si vous passez par ici !

Nous retrouvons nos amis Sarah et Coco pour la soirée. Ils ont une bonne adresse pas trop chère dans cette ville où tout est excessif. On passe un super moment tous ensemble.

Jour 16 (16/07/19)

Il est déjà temps de quitter cette ville bruyante pour retrouver notre douce ville Cusco. Mais avant ça, il faut refaire tout le chemin inverse. Et ça commence par les 10km de marche jusqu’à Hidroelectrica. Cette fois on marche encore avec nos amis Suisses et les enfants sont trop contents de les retrouver !

On prend notre temps et ça passe assez vite tout en discutant. Julia en profite pour lâcher son doudou pendant sa sieste et le temps qu’on s’en rende compte, on a bien avancé. Il faudra que Bertrand retourne sur nos pas pour le retrouver. 10-15 min de course et il revient avec le doudou, on est sauvé ! On arrive vers midi à Hidro, on trouve un petit resto simple mais efficace avec quelques hamacs. Les enfants en profitent pour se reposer. Seule Julia ne mangera rien car elle n’est pas très bien, elle a commencé la journée par un petit vomito. Et vu comment s’était passé le trajet aller en bus, on se dit que ce n’est pas plus mal.

Une fois en bas, on trouve un collectivo, on se permet de choisir notre véhicule (pas envie de faire 6h dans un mini bus tout pourri) et on négocie le tarif. On nous annonce un départ dans 30 min, on attendra 1h…

Les enfants dorment sur la partie difficile du trajet, on pense que c’est gagné. On fait un stop pour diner (il est 17h !), on engloutit tous (sauf Julia) un burger et on reprend la route jusqu’à Cusco qui est encore longue. Il fait nuit, froid, il pleut (on aura même de la neige en passant un col à 4300m) et la route est toujours aussi sinueuse et voilà que Julia me vomit encore dessus (Mylène) ! Pas eu le temps de sortir un sac. Contrairement au trajet aller, le chauffeur ne s’arrête même pas, je gère la crise comme je peux, heureusement qu’elle n’avait rien mangé depuis la veille. Elle vomira une 2ème fois, dans un sac cette fois avant de sombrer dans le sommeil. La fin de la route est longue, le chauffeur nous fait quelques frayeurs, Bertrand est devant avec Baptiste et c’est lui qui le tient éveillé. Il aurait foncé dans une voiture à l’arrêt qui attendait pour tourner si Bertrand ne l’avait pas alerté au dernier moment.

Il est 21h quand on arrive enfin à Cusco, on fait plusieurs arrêts dans la ville pour déposer des gens du coin qui savent où descendre quand tout à coup on reconnait notre rue. On crie au chauffeur qu’on veut descendre et on se retrouve à 10 mètres de notre hôtel. Trop content ! Tous les enfants dorment et on se voyait déjà les trainer pendant 20 minutes dans les rues de Cusco. En quelques minutes nous retrouvons nos sacs, nos chambres et tout le monde est au lit ! Ces derniers jours ont été épuisants et du repos est bien mérité maintenant.

15 commentaires sur « A la découverte du Machu Picchu ! »

  1. Vous l’avez bien mérité votre machu pichu, entre les 2 x 10 bornes et la montée, bravo les enfants!
    merci pour toutes ces superbes aventures, en esperant que Julia se remettent vite…

    J'aime

    1. Merci Renaud pour tes retours ! Ca nous fait trop plaisir de voir les commentaires car ça prend du temps de faire le blog 🙂 Surtout qu’il faut le faire quand les enfants dorment… Sinon c’est le bazar ! Pour l’instant c’est vraiment top, on n’est parti depuis seulement 1mois et on a déjà vécu plein de choses, fait pleins de rencontres en voyageant comme ça, c’est top ! On va vraiment revenir avec pleins de souvenir après 1 an ! A bientôt !

      J'aime

    1. Merci Brigitte pour tous vos messages. Les enfants profitent bien de leur voyage et font pleins de belles découvertes. On est maintenant en Amazonie et l’hôtel avec piscine est une belle récompense pour tout le monde :). On vous embrasse

      J'aime

  2. Coucou vous 5, vous avez un bien joli copain qui sourit !
    Quel rythme vous avez!
    Merci j’adore.
    Bises à vous.
    Dites, les gars, vous assurez comme des cabris, 👍

    J'aime

    1. Merci les voisins ! Ca nous fait plaisir de lire vos commentaires 🙂 Les enfants assurent c’est sûr alors on a décidé de leur prendre un bon hotel avec Piscine (on est passé en Amazonie…). On se repose bien. Bisous

      J'aime

  3. Bravo à vous 5 et doudou vous nous faites bien voyager…nous retrouvons des paysages que nous avons visités…prenez soin de vous les cucunets…

    J'aime

  4. bonjour les aventuriers de la planete perdue…merci pour vos pics , enfin un vrai reportage qui ne ressemble pas a ceux que l’on peut voir sur certaines chaines tv ou tout est edulcoré..nous sommes les voisins de martine et pierre et notamment le «  »père noel » »…bonne route gros bisous gilles et claude..

    J'aime

    1. Bonjour Mr le Père Noël, votre message nous fait vraiment plaisir. Le but de notre blog est vraiment de raconter notre voyage tel qu’on le vit et on est content si vous le ressentez comme ça. On vous raconte la suite très vite. On vous embrasse

      J'aime

  5. Olà les amis. On est bien content de lire votre périple et de voir que votre voyage se passe bien. Que de chouettes paysages et de belles aventures vous avez déjà vécus! On a l’impression de voyager avec vous! Romane suit avec plaisir les aventures de son copain Lucas… Bises à tous les cinq en espérant que vous ayez pu vous reposer après l’escapade Machu picchu. Naïma et Mathias

    J'aime

    1. Coucou les amis ! ça nous fait super plaisir d’avoir de vos nouvelles. On est bien en retard sur nos publis mais on y travaille (le prochaine dans moins d’une heure…) ! On est maintenant en Bolivie depuis 2 semaines, on est allé faire un tour en Amazonie, on a adoré. On vous embrasse tous les 5

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s