Sucre – Notre presque chez nous pendant 9 jours

Jour 46 à Jour 54 (15/08/19 au 23/08/19)

Nous sommes restés 9 jours à Sucre entre visites et repos, nous allons faire un article un peu différent et vous raconter seulement les choses intéressantes que nous y avons fait.

Après cette arrivée chaotique à Sucre (cf article précédent), nous avons profité d’un long séjour dans cette ville, disposant d’un climat très agréable et considérée comme la plus jolie du pays d’après notre guide et de nombreux voyageurs. En effet, même si les nuits sont fraîches (on est à 2700 mètres d’altitude), il fait un bon 20-25 degrés en journée. C’est pourquoi nous avons choisi cette ville pour notre première grande pause dans le voyage. Après 1 mois et demi de voyage entre randonnées, de nombreuses heures de bus, des enfants malades, de hautes altitudes, on commençait à être un peu fatigué et un peu de repos devenait nécessaire (et oui le voyage ce n’est pas toujours des vacances !). Et puis, nous avions aussi envie de prendre le temps de vivre « comme les locaux » sans courir tous les jours. Après tout, nous voyageons un an alors on peut se le permettre ! On a donc réservé un joli appartement moderne sur AirBnb dans une rue au calme, un peu à l’écart du centre mais disposant de 3 grandes chambres rien que pour nous pour 22€ la nuit. On n’a jamais trouvé un aussi bon rapport qualité/prix !

On a passé beaucoup de temps à se balader en ville, à jouer au parc, à manger des glaces, à observer le ballet des bus locaux afin de savoir lequel prendre les prochaines fois. Ici il n’y a pas de plan des bus, on monte et on descend où on veut et on paye quelques bolivianos directement au chauffeur.

Première chose intéressante à faire à Sucre est de monter au mirador de la Recoleta, un quartier plutôt calme un peu à l’écart qui donne une très belle vue sur la ville. On y trouve de jolies petites rues avec des escaliers, une jolie place, quelques stands de souvenirs, une petite église et même une terrasse avec une belle vue. Depuis le début de notre voyage, c’est la première fois qu’on trouve un restaurant ou un bar avec une terrasse !

Le dimanche, il est possible de se rendre dans un immense marché d’artisanat situé à 60 km de Sucre. Depuis le début de notre voyage, on a eu l’occasion de se promener dans beaucoup de marchés et comme on ne peut pas ramener de souvenirs, on a préféré faire l’impasse et à la place, nous nous sommes rendus au stade de foot pour aller encourager l’équipe locale. Julia était intéressée les 5 premières minutes (après elle faisait la clown devant les gens), Lucas a dansé au rythme des chants des supporters. Alors certes ce n’était pas l’Olympique Lyonnais mais nous avons passé un très bon moment avec un sachet de popcorn entourés des supporters de Sucre et le plus important, on a gagné !!

A quelques kilomètres de la ville, il y a un parc consacré aux dinosaures, le parc Cretacico. Mais pourquoi ici ? Tout simplement parce qu’une cimenterie a découvert sur son site une immense paroi recouvertes de traces de dinosaures. Des fouilles ont été faites et des paléontologues ont reconstitué toutes les espèces répertoriées sur le site à taille réelle en se fiant aux tailles des traces retrouvées. On retrouve donc en taille réelle un tyranausore et un diplodocus notamment, énorme ! Quelques espèces aquatiques et des dinosaures oiseaux.

Comme nous, vous vous demandez peut-être pourquoi cette paroi est verticale et comment les animaux ont fait pour marcher dessus ?! La raison est finalement assez simple : il y a des millions d’années, ce mur était une plage qui bordait un grand lac où les dinosaures venaient s’abreuver. Ces traces ont été recouverte par différentes couches sédimentaires qui les ont protégées jusqu’à aujourd’hui. La tectonique des plaques a opéré pendant des millions d’années pour finalement arriver à ce résultat étonnant d’un mur vertical ! De son côté, la cimenterie est toujours active, d’ailleurs on ne peut pas circuler librement. Mais grâce aux paléontologues, le mur est préservé !

L’aventure commence déjà pour se rendre à ce parc : On y est allé une première fois, on a trouvé le colectivo qui allait au parc sans souci. Mais qui dit bus de ville, dit bus non direct. Et on s’est rendu compte qu’il faisait pleins de détours par la ville et notamment dans un quartier pas très loin de notre appartement. Ça prend un peu de temps mais on arrive à destination sans trop se fatiguer. Manque de chance, notre guide n’était pas à jour et le parc était fermé le seul jour où on a décidé d’y aller. On a donc retenté notre chance le lendemain et vous devinez ce que Bertrand a voulu faire… Nous ne sommes pas retournés prendre le colectivo au même endroit que la veille mais au milieu d’un quartier pleins de stand de marché et de rues à sens unique. Ce qui devait nous épargner un détour de 10 minutes dans la ville nous en a fait perdre 45 à chercher le colectivo N°4 qui circulait dans le sens qu’on voulait dans un bazar sans nom. On a demandé aux gens dans la rue, on a tâtonné, on a supposé puis on a fini par trouver !

Arrivé au parc, il faut attendre une heure le début de la visite guidé. Pas de problème, il y a une aire pour les enfants qui est « trop bien », dixit Baptiste. En effet, ils peuvent jouer aux petits archéologues et découvrir des squelettes de dinosaures ! Trop bien 🙂

La visite se fait avec un guide et cerise sur le gâteau, un guide francophone. Les explications sont super intéressantes, les enfants ont appris pleins de choses !

Après cette belle journée, retour à la maison et repos pour Julia dans le bus.

A Sucre, il est aussi possible de visiter son cimetière, très atypique et très bien entretenu. Ne faites pas comme nous, on s’est pointé à midi quand c’était fermé après avoir entendu Julia râler pendant 30 minutes « j’ai pas envie de marcher ». On s’est dit qu’on allait aller manger en ville mais comme Julia en avait marre de marcher et qu’on est joueur, on est monté dans un colectivo dont on avait vu le numéro passer pas loin de la plaza de armas. Une fois dedans, on vérifie sur maps.me qu’on va bien dans la bonne direction. On sortira pas trop loin du centre ville, youhou ! Le temps de manger et on remonte dans un autre colectivo pour le cimetière. Ca y est, on maîtrise cette ligne !

Il y a aussi un super parc arboré en pleine ville (et à même pas 10 minutes à pied de notre appartement) ainsi qu’un parc de jeux immense pour les enfants sur le thème des dinosaures bien sûr. Nous y avons passé de longues heures à s’amuser, notamment dans l’énorme tobogan en forme de diplodocus dans lequel les enfants (et parfois même les parents) pouvaient descendre tous en même temps. De bons moments de rigolade.

Et bien sûr la découverte de la ville en elle-même, sa Plaza de Armas pleine de vie (et de pigeons !), ses marchés aussi bien couverts qu’au milieu des rues dans lesquelles les colectivos et voitures peinent à trouver leur place. On a pris plaisir à se promener dans le bazar dans lequel nous avons tenté de trouver notre colectivo pour le parc Cretacico. Ses rues aux bâtiments blancs que les propriétaires doivent repeindre chaque année sous peine d’amende, et ses nombreuses glaces et milk shake achetés chez le glacier Sucré, un régal ! On a aussi testé plusieurs bons restos, certains avec terrasse avec vue sur la ville.

Les marchés où l’on trouve d’excellent jus de fruits !

Qu’est-ce que c’était plaisant de se promener le soir :

On a même eu le droit à un spectacle son et lumière en rentrant chez nous un soir ! C’était trop joli !

Sucre c’était aussi le temps du repos, du rattrapage de devoirs, de blog et de soirées apéro/séries (merci la télé avec Netflix intégré !), on s’est cuisiné de bons petits plats, on a même fait du pain (enfin, Bertrand a fait du pain) ! Vraiment comme à la maison. Mais c’était aussi le temps des soucis d’estomac. On ne va pas se mentir, la Bolivie n’est pas notre meilleure amie gastronome et nos estomacs ont parfois souffert, surtout pour Baptiste et Mylène, cette dernière a eu la bonne idée de tomber malade la nuit avant de reprendre la route… C’est donc reposés mais un peu en vrac que nous quittons Sucre pour notre prochaine étape.

Bref, Sucre est vraiment le lieu idéal pour se sentir un peu chez soi en voyage le temps d’une pause. Lucas faisait la tronche en partant, c’est que c’était pas mal 😉.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s